Rokia Traoré

Naissance

24 Janvier 1974, Mali

Biographie

Rokia Traoré s'est d'abord fait connaitre au Mali, où elle nait le 24 janvier 1974, avant de s'imposer en France puis en Europe. Son apparition au festival Musiques métisses d'Angoulême en 1997 est le déclencheur d'une carrière à succès. Sa musique dépouillée et hypnotique séduisent, ce que confirme l'album Mouneïssa paru en 1998. Depuis, établie à Amiens, elle s'est fait une place dans le monde de la musique d'inspiration africaine. De révélation, elle passe en tête d'affiche des festivals et se produit dans toute l'Europe. En 2008, l'album Tchamantché consolide cette percée sur la scène internationale. L'album suivant Beautiful Africa (2013), plus rock, tout comme son successeur Né So, paru trois ans plus tard, sont produits par John Parish, collaborateur de PJ Harvey.

D'apparence frêle et timide, Rokia Traoré - née au Mali le 24 janvier 1974 - n'a que 23 ans quand elle se présente au festival Musiques métisses d'Angoulême en 1997. Inconnue alors du public français et des professionnels en dehors de chez elle, la guitariste et chanteuse a déjà joué avec le balafoniste Keletigui Diabaté et le joueur de n'goni Bassékou Kouyaté, de même qu'Ali Farka Touré, qui ne tarit pas d'éloges sur elle.

Interprète de ses propres textes, Rokia Traoré s'accompagne à la guitare, apprise en autodidacte, entourée d'instruments traditionnels (balafon, calebasse, n'goni). Sur scène, avec une retenue extrême, elle égrène calmement ses chansons douces et calmes, de rêveuses ballades suivies sans crier gare par une danse effrénée lorsqu'elle ôte ses chaussures, jouant sur les contrastes de sa musique.

Lauréate du concours Découvertes Afrique de RFI en 1997, Rokia Traoré participe à l'émission Bouillon de culture spécial Mali enregistrée par Bernard Pivot à Bamako. Elle est nommée aux Koras 98 en Afrique du Sud et sort en 2000 son deuxième album, Wanita. Le 19 mai 2008, la jeune femme désormais résidente amiénoise sort une nouvelle collection de chansons intitulée Tchamantché. Elle se produit dans les plus grands festivals et les plus grandes salles européennes.

Le succès ne se dément pas et c'est en star de la musique africaine que Rokia Traoré sort en avril 2013 Beautiful Africa, produit par John Parish, proche collaborateur de PJ Harvey. Sa musique où la guitare électrique prend de plus en plus d'importance lui vaut de se produire plusieurs soirs à Paris pour la sortie de l'album et surtout d'être présente dans la majeure partie des festivals d'été en Europe. Trois ans plus tard, elle revient avec l'album Né So, toujours produit par John Parish, auquel participent aux séances à Bamako John Paul Jones (Led Zeppelin), Devendra Banhart et le Prix Nobel de littérature Toni Morrison.