Ben l'Oncle Soul

Nom de naissance

Benjamin Duterde

Naissance

10 Novembre 1984, Tours, Indre-et-Loire, France

Biographie

Pseudonyme de Benjamin Duterde, né à Tours le 10 novembre 1984, Ben l'Oncle Soul, comme son surnom l'indique, est bercé par la musique soul dès sa tendre enfance. Après des études aux Beaux-Arts et une première expérience de chanteur dans un groupe de gospel, Fitavana, il apparaît sur la scène de l'Olympia en première partie de Laure Milan et signe un contrat de management qui aboutit à son engagement au sein du label Motown France et l'enregistrement de l'EP de reprises Soul Wash (2009). Son premier album homonyme, paru l'année suivante, s'avère un succès commercial suivi d'une tournée des festivals. À l'image de sa reprise du titre rock « Seven Nation Army » (The White Stripes), Ben l'Oncle Soul pratique une soul millésimée, servie par une voix suave. Classé n° 4 des ventes et certifié triple disque de platine l'album Ben l'Oncle Soul est suivi de l'enregistrement en public Live Paris (2011), capté au Zénith de Paris. En 2014, il collabore avec le groupe américain Monophonics pour l'album À Coup de Rêves, comprenant une reprise en duo avec Keziah Jones du titre « Simply Beautiful », signé Al Green. En 2016, l'album Under My Skin est consacré à des reprises actualisées de Frank Sinatra, avec un habillage électronique. Trois ans après, l'artiste revient sous le nom écourté de Ben avec un EP homonyme dévoilant trois titres de l'album Addicted to You (2020), auquel collaborent le groupe IAM, Yuna et Samory I.

Benjamin Dutertre alias Ben l'Oncle Soul naît le 10 novembre 1984 à Tours, dans l'Indre-et-Loire. Grand amateur de musique soul, il connaît par coeur les classiques du genre, de Stevie Wonder à John Legend en passant par Al Green et d'Angelo, pour avoir passé sa jeunesse à les écouter et les imiter.

Seulement, il est bien difficile de monter une carrière sur ce seul postulat. Le jeune homme au look de commercial un peu loufoque a alors une autre idée : reprendre des tubes actuels amortis en radio (donc connus de tous, comme par exemple « Seven Nation Army », de The White Stripes) et de leur faire subir un traitement soul à sa manière. Grâce à son feeling, le procédé se transforme en une série de concerts courus à Paris et en province et débouche sur l'EP digital Soul Wash Lesson 1, livré en octobre 2009. Au même moment, il fait les premières parties de Beat Assailant après avoir participé à son album Rhyme Space Continuum.

La sortie de son premier album homonyme, en mai 2010, fait de Ben l'Oncle Soul une vedette autant prisée pour ses concerts irréprochables que pour son look et sa musique décalés. Pendant qu'il devient la nouvelle coqueluche des médias, son album grimpe jusqu'à la 4ème place du top albums. Ben l'Oncle Soul devient la révélation du moment et est nommé à de nombreux prix. Ceux de meilleur interprète masculin aux Globes de cristal et de révélation scénique aux Victoires de la musique lui sont décernés en 2011.

Ben l'Oncle Soul livre en octobre 2011 son premier album enregistré en public : Live Paris. Pour les nombreux spectateurs de sa tournée de 2010, c'est l'occasion de prendre à nouveau le plaisir de l'écouter dans son style de soul revisité. Ben l'Oncle Soul conserve ce postulat rétro pour son deuxième album, enregistré avec le groupe Monophonics. Sorti en août 2014, À Coup de Rêves contient notamment sa reprise de « Simply Beautiful », un titre d'Al Green chanté en duo avec Keziah Jones. Outre son morceau-titre, ce deuxième album comprend aussi des titres originaux comme « Hallelujah (J'ai tant besoin de toi) », « Ailleurs » et « So Hard to Find », classés les régions basses du palmarès de singles.

Il se fait par la suite plus discret jusqu'à la sortie en novembre 2016 de son troisième album Under My Skin, consacré à des reprises des succès de Frank Sinatra dans un genre très différents des deux précédents, mêlant le jazz vocal et la production electro, en compagnie de Matthieu Joly (Neïmo) et Benjamin Hekimian (Naosol & the Waxx Blend.