Georges Brassens

Nom de naissance

Georges Charles Brassens

Naissance

21 Octobre 1921, France

Biographie

L'un des auteurs-compositeurs et interprètes les plus influents de la chanson française, Georges Brassens est né à Sète le 21 octobre 1921 et mort à Saint-Gély-du-Fesc le 29 octobre 1981. Bercé par les chansons chantées par sa mère italienne dès l'enfance, il écrit très tôt les siennes dans le style swing des orchestres de jazz de la fin des années 1930, qu'il marie à la poésie dont raffole le jeune homme indiscipliné. Après un passage par le STO (Service du travail obligatoire) durant la guerre, il ne quittera plus Paris qui lui offre la reconnaissance et où il rencontre sa compagne Joha Heiman. Ses débuts dans les cabarets en 1951 sont suivis d'un succès par des interprètes comme Patachou puis par sa voix et son style inimitable à la guitare. Les classiques et les tournées s'enchaînent : « Le Gorille », « La Mauvaise réputation », « Les Trompettes de la renommée », « Le Petit cheval », « Chanson pour l'Auvergnat », « La Non-demande en mariage », soit autant de chansons qui bousculent parfois les conventions. Il ne quitte plus les scènes de Bobino ou de l'Olympia. En 1956, il tourne dans le film Porte des Lilas et en 1964 sort l'emblématique « Les Copains d'abord », qui reflète toute une époque. Couronné par le Grand Prix de l'Académie Charles-Cros dès ses débuts, il reçoit en 1967 le Grand Prix de poésie de l'Académie française puis en 1975 le Grand Prix de la Ville de Paris. Cependant, les coliques néphrétiques à répétition le contraignent à ralentir le rythme des tournées. « Le Temps ne fait rien à l'affaire », comme le chante ce doux anarchiste à l'éternelle moustache. Son travail inlassable sur les mots, son swing que l'on nomme « la pompe » et sa voix rocailleuse qui chante les poètes ou aligne les gaillardises sont devenus de son vivant une institution, célébrée des décennies après sa mort par toute une frange de la chanson française. En 2011, trente ans après sa disparition, Georges Brassens fait l'objet d'une rétrospective à la Cité de la Musique à Paris. La même année paraît l'intégrale de 330 titres Le Temps Ne Fait Rien à L'Affaire, rassemblant ses 14 albums studio et moult inédits.

Playlist