James Brown

Nom de naissance

James Joseph Brown

Naissance

3 Mai 1933, Barnwell, Caroline du Sud, United States

Biographie

La simple évocation du nom de James Brown a beau être un superlatif, relayé par une série de surnoms monumentaux (« Godfather of Soul », « Soul Brother N°1 », « Mister Dynamite »), son ?uvre n'en est pas moins impressionnante au regard d'une discographie pléthorique (une centaine d'albums originaux recensés) et, le plus important, d'un apport crucial au développement de la musique noire, du rhythm and blues à la soul, et du funk au disco, jusqu'à l'éclosion du rap. Pendant un demi-siècle d'activité et d'activisme musical, James Brown a posé les bases de la soul sixties en implosant le gospel pour en faire une musique de transe (Live at the Apollo, 1962), avant de définir les contours d'un funk survolté par des hymnes polyrythmiques, de « Papa's Got a Brand New Bag » (1965) à « Hot Pants » (1971), et d'amorcer la vague disco par « Sex Machine » (1970). Ce personnage haut en couleur, symbole de la réussite noire à l'américaine, est resté très attaché à sa communauté lors des émeutes raciales (« Say It Loud, I'm Black and I'm Proud », 1968), et a développé à travers ses groupes, The Famous Flames et The JB's, une pépinière de musiciens : Bobby Byrd, Bootsy Collins, Fred Wesley, Maceo Parker, etc.
L'artiste le plus samplé qui soit est considéré comme la plus importante figure musicale noire du XXème siècle.