F Formé en 1992 en région parisienne, La Brigade était d’abord un collectif réunissant une douzaine de MC et autres DJ, avant de devenir une véritable entité, et un groupe de rap. Formé –si l’on considère son noyau dur- par John Deido, Le Kafir, 2 Fray, Fredo, Davis, Acid, Base alias Cen Safaraa et Doc K, tous originaires de la banlieue parisienne, La Brigade fait ses premières armes en 1993 avec un maxi homonyme, suivi d'un second intitulé Top Secret en 1996. Autour de 1997, le groupe se produit lors de divers festivals hip hop. Engagé politiquement et porté par des textes souvent éclairés, le groupe est parfois invité lors de représentations dans des amphithéâtres d’universités, comme à Nanterre en 1998, où le groupe n’en est encore qu’à ses balbutiements…

Un rap conscient et engagé…

En 1999, La Brigade livre un nouveau maxi quatre titres sur son propre label, Marché Noir. Sans titre, mais régulièrement appelé EP Noir, le disque fait son petit effet dans le monde du hip hop et permet au groupe de signer chez une major, Barclay (Universal). Le groupe se retrouve à ce moment là sur la compilation de rap Première Classe, avec le titre « C’est quoi le dièze ? ». C’est fin 1999 que le premier album de La Brigade sort dans les bacs. Intitulé Le Testament, le disque dévoile au grand jour ce groupe de rap conscient aux paroles percutantes, engagées et militantes.

Sur cet album, La Brigade a invité IAM, Faf Larage, Joey Starr, Ärsenik ou encore Pierpoljak, sur le titre « Opération coup de Poing ». Le disque connaît un joli succès et sera certifié disque d’or. La Brigade sort son deuxième opus en juin 2001. Baptisé Il Etait une Fois, l’album maintient la barre et confirme le talent et l’engagement du groupe. En outre, l’ouverture musicale est au rendez-vous puisque la Brigade invite le groupe de metal Mass Hysteria et le chanteur jamaïcain Junior Kelly sur deux titres du disque.

La Brigade : cible des politiques

En 2003, La Brigade est dans la ligne de mire des politiques après la sortie du DVD Le Cercle de la haine (réalisé par Xavier Mauranne, sur une idée originale de La Brigade). Dans ce film (fictionnel mais agrémenté d’un documentaire intitulé De l'autre côté du cercle), on trouve un constat sombre de la réalité sociale des banlieues. Le gouvernement pointera du doigt cette œuvre, parmi tant d’autres, durant les émeutes de banlieues de l’automne 2005, arguant que ce type de films et de documentaires attise le feu dans les banlieues difficiles.

La Brigade ne se prive cependant pas de sa vie artistique pour autant, et sort son troisième album en novembre 2005, pendant les fameuses émeutes. Baptisé Un Esprit Libre Ne Meurt Jamais, cet album est plébiscité par la critique rap, et le public suit. Toujours aussi engagés, les membres de La Brigade dédient ce disque au journaliste et écrivain américain Mumia Abu-Jamal, condamné à mort par la justice américaine pour une affaire de meurtre d’un policier, alors que d’autres enquêtes tendaient à prouver que l’homme avait été victime d’une machination... L’affaire ne fut jamais totalement éclaircie.

Mai 2007 voit le retour de La Brigade avec un album produit par Le Kafir et Fredo, baptisé Cours de Rattrapage.

Artistes similaires

X

Avec votre compte
Universal:

  • Accédez à des contenus avant tout le monde
  • Gagnez des cadeaux (vinyles, places…)
  • Trouvez des playlists au plus près de vos humeurs
  • Recommandations personnalisées
X

Acheter

00:00
00:00