M Martin Solveig (de son vrai nom Martin Picandet) est né le 1er janvier 1976 à Paris. Dans son enfance, il est initié au solfège et au chant et devient soliste soprano dans le choeur des Petits Chanteurs de Sainte-Croix de Neuilly. A l'adolescence, Martin Solveig reçoit ses premières platines et se passionne pour le mix, jouant les hits du Top 50 et autres classiques à chaque occasion ; booms, mariages. Les idoles de sa jeunesse sont Prince, Björk, Kurt Cobain, Stevie Wonder, Serge Gainsbourg, Fela Kuti, Michael Jackson, Lenny Kravitz, etc.

Du Palace au Queen

En 1992, à l'âge de 16 ans, l'adolescent décide de devenir DJ et de faire carrière dans la musique électronique. Dès 18 ans, après avoir été quelques temps vendeur au magasin Champs Disques, il obtient une première résidence de DJ au club parisien Le Palace, grâce à son ami Claude Monnet.
Il commence rapidement à se faire un nom dans la nuit parisienne, et obtient d'autres résidences ; aux Bains Douches, où il joue avec Todd Terry, Roger Sanchez, Mousse T, au défunt club L'Enfer et au Queen, sur les Champs-Elysées, où il organise et mixe dans les soirées [Pure]. Durant ces soirées, Martin Solveig édite des versions particulières de titres anciens et des boucles de percussions sur CD, qu'il glisse dans ses sets de DJ. Parallèlement, le DJ commence son activité de producteur de musique électronique.

Africanism

A 21 ans, encore étudiant en école de commerce, il monte son label, baptisé Mixture Stereophonic, et sort en 1998 son premier single, « Break Da EP ». Celui-ci est suivi du maxi « Heart of Africa », qui est premier succès avec 10 000 exemplaires vendus. Bob Sinclar et DJ Gregory invitent alors Martin Solveig à participer au projet discographique Africanism. De cette rencontre naîtra le single « Edony (Clap Your Hands) » qui ouvre les portes de la reconnaissance internationale au DJ producteur.
Diplôme en poche, Martin Solveig se consacre pleinement à la musique et publie en 2002 son premier album, Sur La Terre, qui obtient un joli succès d'estime. Ce disque impose la griffe Martin Solveig : une musique chaleureuse qui marie voix soul, rythmiques house gorgées de percussions, riffs de guitares entêtants et suaves phrasés de saxophones.

Remix de Salif Keita

Apprécié pour son travail, Martin Solveig se voit confier des remixes pour des titres de Cunnie Williams, Soldiers of Twilight et surtout Salif Keita. Le titre de ce dernier, « Madan », devient un hit. Le single dépasse les 100 000 copies vendues en France et le titre se retrouve sur plus d'une centaine de compilations dans une vingtaine de pays. Dans la foulée de cet énorme succès, Martin Solveig publie en 2003, Suite, une compilation qui réunit les remixes qu'il vient de réaliser pour d'autres artistes et des titres de son premier album remixés par Kenny "Dope" Gonzalez, Matthias Heilbronn, DJ Gregory, etc.

Ce disque comprend aussi le nouveau hit « Rocking Music », qui séduira le public australien et surtout anglais en étant playlisté par la prestigieuse BBC Radio One. Ce titre vaudra à Martin Solveig d'être nominé dans cinq catégories aux UK House Music Awards dont "Artist of the year" et "Single of the year". Le renommé label anglais Defected publiera d'ailleurs outre Manche en 2004 une compilation réunissant des titres et remixes extraits des albums Sur la Terre et Suite.

Victoires de la Musique

Martin Solveig devient l'un des DJ français les plus demandés à l'étranger. Malgré son agenda copieux, il publie son deuxième véritable album dès 2005. Intitulé Hedonist, ce disque est porté par les singles « Everybody », « Jealousy », « Something Better » et « Rejection ». Sur Hedonist, Martin Solveig devient chanteur pour interpréter une reprise de « Requiem Pour un Con » de Serge Gainsbourg, son idole de jeunesse. Cet album devient disque d'or (100 000 copies vendues) et vaudra à Martin Solveig d'être nominé aux Victoires de la Musique 2006 dans la catégorie "Album de musiques électroniques de l'année".Pour ce nouvel album, le DJ producteur s'investit dans la conception de ses clips, bien conscient de l'importance du support visuel : il écrit le synopsis de la vidéo accompagnant le titre « Jealousy », et réalise lui-même le clip du titre « Rejection ».

C'est la vie

La compilation So Far, qui est publiée en 2006, réunit les 12 plus grands succès de l'artiste, ainsi que trois titres inédits. En Angleterre, cette même année, le label Defected invite Martin Solveig à publier In The House, un double CD mixé, accompagné d'un troisième CD compilation de ses compositions (le DJ avait également mixé un des 2 CD de la compilation Africanism II en 2003).

Le 23 novembre 2007, Martin Solveig a été nommé au grade de Chevalier dans l'ordre des Arts et des Lettres. Au mois de juin 2008, le DJ et producteur publie son troisième album, C'est La Vie, un disque résolument pop et électronique avec comme premiers singles les titres « C'est la vie », puis « I Want You ». L'album est récompensé par une Victoire de la Musique en février 2009. En 2008, Martin Solveig a également réalisé un remix pour le nouveau single de Mylène Farmer. Le titre remixé s'intitule « Dégénération : Comatik Club Remix ».

Compositeur de tubes, Martin Solveig accompagne sa démarche de clips originaux comme en témoigne ceux de son quatrième album Smash sorti en juin 2011. Garni de titres qui ont déjà fait leurs preuves sur les dancefloors et dans les hits-parade (« Hello », « Ready 2 Go », « The Night Out »), Smash bénéficie des présences de la chanteuse Martina (Dragonette) et du chanteur de Bloc Party, Kele Okereke, tandis que ses vidéos tournées sur le court central de Rolland-Garros ou au Stade de France mettent en situation Gaël Monfils ou Mélanie Laurent.

Olivier Pernot

X

Avec votre compte
Universal:

  • Accédez à des contenus avant tout le monde
  • Gagnez des cadeaux (vinyles, places…)
  • Trouvez des playlists au plus près de vos humeurs
  • Recommandations personnalisées
X

Acheter

00:00
00:00