N Né à Kerpen près de Cologne le 9 juillet 1979, Patrice Bart-Williams est le fruit d'une mère allemande et de Gaston Bart-Williams, écrivain activiste sierra-léonais. Cette union polyculturelle génèrera chez lui un attrait pour les influences musicales les plus diversifiés : Fela Kuti, Bob Marley, Max Romeo, Jimi Hendrix, Billie Holiday, Charlie Parker, Louis Armstrong...

Si Patrice commence la guitare à douze ans et multiplie les expériences musicales à l'adolescence, c'est avec le groupe Bantu Crew qu'il aboutit aux premiers résultats convaincants. Ce collectif d'artistes africains, formé avec Don Abi, Amaechina et Ade, reçoit en effet un très bon accueil au Nigéria.

Remarqué dans son pays natal par le producteur Matthias Arfmann, il enregistre un album en solo, Lions (1999). Si la l'influence reggae des Bob Marley ou Wyclef Jean se fait sentir, son goût pour le mélange des genres est déjà présent : les sonorités de cordes, de jazz ou d'électro se marient parfaitement. Cette prometteuse réussite lui permet d'assurer les premières parties de Lauryn Hill ou de participer au festival des Inrockuptibles.

L'éclectisme est également au rendez-vous du deuxième album, Ancient Spirit (2000), où reggae côtoie ragga et dub allègrement. Le style dominant de Patrice va ensuite s'infléchir, sur l'album suivant intitulé How Do You Call It (2002), vers le hip-hop, le funk ou l'électro, sous la houlette de  Cameron McVey, ancien producteur de Massive Attack.

Mis en avant par le single « Soulstorm », Nile (2005) suit le même chemin tandis qu'avec Silly Walks Meets Patrice (2005), le chanteur effectue un net retour à un reggae assez pur, avec par ailleurs des ballades folk comme « Truly Majestic » et « I'll Be Near ». Un enregistrement live, à Paris, occasionne ensuite l'album Raw and Uncut (2006), puis le succès des titres « Clouds », « Dove of Peace » et surtout « Another One », marquent la sortie de Free-Patri-Ation (2008).

One en 2010 marque une nouvelle étape dans le parcours de Patrice. Il se rapproche de la soul et du blues, pour un album à l'intensité supérieure a ses productions précédentes. Sa reprise du « Ain't Got No / I Got Life » de Nina Simone est un des titres marquants d'un album qui n'en manque pas. Le One Tour qui suit est marqué par de nombreux concerts donnés dans des bars ou anonymement, en marge des soixante-dix dates en tête d'affiche et de sa participation à de nombreux festivals. Patrice qui qualifie désormais son style de "sweggae", sort en août 2013 l'album The Rising of the Son où apparaissent Selah Sue ou Don Corleon. Lui succède trois ans plus tard l'album Life's Blood, contenant quinze morceaux emplis de spiritualité.

Sophie Lespiaux

X

Avec votre compte
Universal:

  • Accédez à des contenus avant tout le monde
  • Gagnez des cadeaux (vinyles, places…)
  • Trouvez des playlists au plus près de vos humeurs
  • Recommandations personnalisées
X

Acheter

00:00
00:00