M Malcolm Robert Andrew McLaren voit le jour à Londres le 22 janvier 1946 et est éduqué par sa grand-mère. Élève brillant, il fréquente plusieurs écoles d'art avant d'ouvrir en 1972, avec la styliste Vivienne Westwood, la boutique de vêtements SEX sur King's Road.

Lors d'un séjour professionnel à New York, il fait la rencontre du groupe de rock décadent New York Dolls, à la recherche d'un manager après la publication des albums cultes New York Dolls (1973) et Too Much Too Soon (1974). McLaren décide alors de prendre en main la carrière déclinante de la formation et de s'occuper de sa garde-robe, avant une séparation imminente. Ce premier pas dans le métier d'imprésario l'amène à conduire, en 1976, l'une des plus fameuses opérations à parfum de scandale de l'histoire du rock : la création des Sex Pistols.

Fort de son intérêt pour le courant Dada et les philosophes situationnistes parisiens, il mène en coulisse la destinée du groupe punk et multiplie les provocations, notamment lors des cérémonies du jubilé de la reine Elizabeth II, perturbé par un concert improvisé à bord d'une péniche sur la Tamise. Le parcours bref des Sex Pistols, marqué par la sortie en 1977 de l'album Newermind the Bollocks, Here's the Sex Pistols, s'achève dans la confusion et les disputes en janvier 1978, lors d'une tournée américaine mouvementée. Il laisse une empreinte sulfureuse durable et offre à son manager un tremplin pour sa propre carrière dans l'industrie musicale.

Le scandale éteint, Malcolm McLaren s'associe au groupe éphémère Bow Bow Wow, connu pour sa reprise à succes « I Want Candy » (1982), puis se lance à son tour dans la production la même année avec le titre « Buffalo Gals », qu'il inscrit au hit-parade. Son sens inné de l'avant-garde et du mélange des genres est probant dans les assemblages audacieux, à base de hip-hop, scratch, dance, electro, rock, world et opéra, qu'il propose sur les albums Duck Rock (1983), Fans (1984) et Waltz Darling (1989, avec les participations de Jeff Beck et de Bootsy Collins). Précurseur sans être lui-même musicien, l'esthète cultivé se tourne ensuite vers le jazz avec l'album Paris (1994) et la chanson « Paris Paris », interprétée en duo avec Catherine Deneuve. Il décède d'un cancer le 8 avril 2010, à l'âge de 64 ans, au terme d'une vie bien remplie.

Loïc Picaud

X

Avec votre compte
Universal:

  • Accédez à des contenus avant tout le monde
  • Gagnez des cadeaux (vinyles, places…)
  • Trouvez des playlists au plus près de vos humeurs
  • Recommandations personnalisées
X

Acheter

00:00
00:00