K Konstantin Gropper est né le 28 septembre 1982. Il grandit dans la campagne sud-allemande auprès d'un père professeur de musique classique qui lui donne les bases de la composition et le goût de la musique lyrique.

Son apprentissage de la musique classique lui permet de se confronter à la pratique de multiples instruments que l'on va retrouver sur ses compositions futures (le violon, le piano ou la guitare). Cette approche de la musique lui permet aussi de se mesurer aux meilleurs compositeurs. En 2005, il gagne le prix Erich Fried. Ce concours, organisé par la chancellerie autrichienne depuis 1990 récompense la mise en musique des textes du poète autrichien.

Le jeune homme choisit ensuite l'exil. On le retrouve tout d'abord à Dublin. Puis il s'installe à Berlin, qui devient son second port d'attache (avec Manheim) ou il poursuit des études de philosophie. Il consacre ces années à travailler seul sur ses premières compositions qui feront la matrice de l'album Rest Now, Weary Head! You Will Get Well Soon. Sans oeillère il puise désormais son influence aussi bien dans la musique classique, dans le son des Balkans, chez Ennio Morricone que chez Tom Yorke et Radiohead. Il créé un univers personnel, toujours surprenant, d'un bouillonnement créatif impressionnant.

Konstantin Gropper est un solitaire. Et lorsqu'il explique qu'il a toujours été réservé, on a aucune peine à le croire tellement ses compositions font transparaître une vrai recherche d'expression de ses sentiments au travers de la musique et la chanson.

Plutôt que de sortir ses compositions sous son propre nom le jeune homme choisit de se produire sous le nom Get Well Soon, comme si la musique devait annoncer un renouveau, l'espoir d'un jour meilleur ou un effet curatif. L'album précité qui paraît chez City Slang en septembre 2008 mêle allègrement toutes les influences du jeune homme, et plus encore, démontrant ses qualités de compositeur. Cet album d'une complexité rare, rassemble le lyrisme des grands espaces et l'intimité pop folk dans un maelström musical tout en nuances.

Lors de sa sortie en Allemagne, l'album a affolé tous les blogs et s'est retrouvé rapidement n° 2 des ventes de disques indépendants. Les plus grands magazines musicaux allemands ont fait leur manchette avec ce jeune artiste sorti de nulle part, à la culture rock, mais aussi héritier des compositeurs classiques. Une tournée de 19 dates à guichets fermés, à suivi la sortie du disque en Allemagne.

C'est certainement aussi ce qui a convaincu Wim Wenders de demander au jeune homme de composer deux morceaux pour la bande originale de Rendez-Vous à Palerme présenté à Cannes en 2008. Konstantin Gropper entre ainsi par la grande porte dans la grande famille des musiciens qui entourent Wim Wenders (Nick Cave, U2, Ry Cooder...).

Début 2010 sort le deuxième album de Get Well Soon intitulé Vexations. À l'image d'un Sufjan Stevens, Konstantin Gropper est un boulimique qui insuffle dans chaque morceau sa vision de la pop, baroque et lyrique. Avec sa voix profonde, ses compositions lumineuses et ses arrangements travaillés, il a démontré qu'il avait le talent des plus grands. Grand fan d'Ennio Morricone et de musiques de films, Konstantin Gropper démontre la richesse de son inspiration au fil du troisième album The Scarlett Beast O'Seven Heads sorti en août 2012, au chapitre duquel alternent comptines electro pop et envolées lyriques.

En 2014 succèdent trois EP dans lesquels il montre la diversité de ses sources d'inspiration : The Lufthansa Heist, Henry et Greatest Hits. L'album suivant Love, sorti en 2016, est enregistré à la maison et en petit comité avec ses musiciens proches, dont sa soeur Verena Gropper au violon.

Christophe Deniau

X

Avec votre compte
Universal:

  • Accédez à des contenus avant tout le monde
  • Gagnez des cadeaux (vinyles, places…)
  • Trouvez des playlists au plus près de vos humeurs
  • Recommandations personnalisées
X

Acheter

00:00
00:00