A Andreas Ludwing Previn, dit André Previn, est né le 6 avril 1929 à Berlin d'une famille juive allemande d'origine russe. Enfant prodige, il étudie le piano à 7 ans à la Berlin Hochschule für Musik.

En 1938, sa famille fuit l'Allemagne nazie. Après un court passage par Paris, la famille Previn s'installe à Los Angeles aux Etats-Unis. André Previn poursuit ses études en musique à la Beverly Hills High School. Il y rencontre Richard M. Sherman et obtient la nationalité américaine en 1943. De Los Angeles à Hollywood, il n'y a qu'un pas. André Previn obtient son premier emploi de pianiste de jazz et arrangeur à la MGM.

À 18 ans, André Previn enregistre son premier disque sur Sunset Records avant de signer en 1947 chez RCA Victor. Sur la côte ouest, André Previn découvre le bop. Admirateur et fanatique du pianiste Art Tatum, il forme son premier trio avec le batteur Shelly Manne et le contrebassiste Leroy Vinegar et se lance dans la réécriture des standards de Brodway version jazz, suivant la mode de l'époque. André Previn continue la composition pour le cinéma, non sans succès ; Il obtient quatre Oscars : Gigi de Vincente Minnelli (1958), Porgy and Bess d'Otto Preminger (1959) pour la composition, et deux autres films hollywoodiens, Irma la douce de Billy Wilder (1963) et l'adaptation et l'interprétation de la bande originale du film musical My Fair Lady de George Cukor.

En s'éloignant d'Hollywood, André Previn s'éloigne aussi du jazz. Un silence de 27 ans avant, en 1989, un ultime retour à ses premières amours avec After Hours, un album trio avec le contrebassiste Ray Brown et le guitariste Joe Pass. Ses 27 ans sans jazz seront toutefois marqués par deux collaborations d'exception, une première avec Ella Fitzgerald en 1983 avec Nice Work If You Can Get It et avec le violoniste classique Itzhak Perlman. Les deux hommes s'offrent un album jazz, The Easy Winners and Other Rag-Time Music of Scott Joplin.

Les années 1960 marquent donc le début de la carrière classique du chef. Après avoir dirigé les orchestres de jazz mais aussi de classique pour le cinéma, André Previn franchit le cap en 1967 en prenant, pour deux ans, la direction de l'Orchestre Symphonique de Houston. S'en suit une collaboration de 11 ans avec l'Orchestre Symphonique de Londres. La capitale anglaise le retrouvera de 1985 à 1992 comme chef principal de l'Orchestre Philharmonique Royal.
Durant cette période, André Previn va multiplier les enregistrements. En 1973, il grave dans le vinyle Grieg Schumann : Piano Concertos avec le pianiste Radu Lupu, à la direction de l'Orchestre Symphonique de Londres. En 1983, au piano et à la direction de l'Orchestre Symphonique de Pittsburgh, André Previn rend grâce à la « Rhapsody in Blue » de Gershwin. En 1985, il enregistre Le Songe d'une nuit d'été op. 61 de Felix Mendelssohn-Bartholdy avec l'Orchestre Symphonique de Londres. Toujours avec cet orchestre, il enregistre le conte musical L'Enfant et les sortilèges de Maurice Ravel en 1997. Enfin, et c'est sans doute son plus bel enregistrement, André Previn enregistre Rachmaninov : Orchestral Works (toujours avec l'orchestre londonien) chez EMI. Ce triple CD comprend la fameuse Symphnonie N°2 de Rachmaninov.

Nommé en 1985, il termine sa collaboration avec l'Orchestre philharmonique de Los Angeles prématurément au bout de 4 ans, en 1989, après un conflit avec la direction et son directeur Ernest Fleischmann. Il compose From Ordinary Things pour le violoncelliste Yo Yo Ma. Ils enregistrent chez Sony Classical cette oeuvre en 1997. Previn l'accompagne au piano, la soprano Sylva McNair complète le tableau.

Enfin, dans les années 1990, André Previn s'attaque à la composition de deux opéras. En 1997 d'abord avec A Streetcar Named Desire, librement inspiré par l'oeuvre homonyme de Tennessee Williams. André Previn l'enregistre pour Deutsche Grammophon en 1999 en dirigeant lui-même le San Fransisco Opera. En 2009, il compose Brief Encounter. L'oeuvre sera enregistrée deux ans plus tard pour Deutsche Grammophon avec le Houston Grand Opera Orchestra sous la direction de Patrick Summers.

La vie d'André Previn est aussi un roman en dehors des scènes et des orchestres. L'artiste s'est marié cinq fois, avec Betty Bennett, la poétesse Dory Langdon, l'actrice Mia Farrow, Heather Sneddon et la violoniste allemande Anne-Sophie Mutter, avec laquelle il enregistre le concerto pour violon « Anne-Sophie », composé par ses soins. Directeur musical de l'Orchestre philharmonique d'Oslo de 2002 à 2006, il ralentit puis cesse ensuite ses activités et meurt à son domicile de Manhattan (New York), le 28 février 2019 à l'âge de 89 ans.
X

Avec votre compte
Universal:

  • Accédez à des contenus avant tout le monde
  • Gagnez des cadeaux (vinyles, places…)
  • Trouvez des playlists au plus près de vos humeurs
  • Recommandations personnalisées
X

Acheter

00:00
00:00