F Fille d'un père américain professeur d'art, peintre et réalisateur, et d'une mère mixtèque et chanteuse, Lila Downs est née le 19 septembre 1968 à Tlaxiaco au Mexique. Elle commence à chanter dès l'âge de cinq ans avec sa mère, puis à huit ans dans des groupes de mariachis. Après la séparation de ses parents, elle vit un temps à Los Angeles avant de revenir au Mexique, et commence à prendre des cours de chant lyrique. Elle repart aux Etats-Unis pour suivre des études de musique et d'anthropologie à l'université du Minnesota, tout en menant une vie de bohème au sein du groupe The Grateful Dead.

Revenue au Mexique au début des années 1990, elle chante dans des groupes de la scène locale et rencontre le saxophoniste et compositeur Paul Cohen, un américain expatrié qui devient son compagnon. Les deux vont alors collaborer pour produire une musique au croisement des genres entre jazz et musiques populaires mexicaines, indiennes ou africaines. Elle enregistre avec lui un premier album intitulé La Sandunga (1999), incluant des compositions originales comme des reprises de refrains populaires empruntés aux boléros ou à la musique ranchera, suivi de Yutu Tata (Tree of Life, 2000). Le troisième album de Lila Downs, La Linea (Border, 2000), mélange cet aspect traditionnel au jazz et hip-hop.

En 2002, elle réalise, avec Caetano Veloso, une partie de la bande originale du film Frida (2002) de Julie Taymor, et trouve alors une reconnaissance internationale.

Avec Una Sangre (One Blood, 2004), Lila Downs met en regard de nouvelles compositions comme « Dignificada », « Malinche » ou le titre éponyme de l'album, avec des reprises étonnantes de standards aussi connus que « La Bamba » ou « La Cucaracha ».

Après des critiques dithyrambiques obtenues pour La Cantina (2006), Lila Downs revient avec un disque intitulé Shake Away (2008) qui, avec quelques solos de guitare électrique, prend quelques accents rock et pop.

Lila Downs joue dans le film Fados (2009) de Carlos Saura, son troisième volet consacré aux musiques latines après Flamenco (1995) et Tango (1998).

Possédant une voix agile, puissante et expressive, Lila Downs a des références vocales aussi éloignées que celles de Janis Joplin ou Sarah Vaughan. Elle reste l'une des plus fameuses porte-parole de la tradition des chants rancheros et s'engage principalement dans ses textes, en anglais ou espagnol, pour la cause immigrante et enfantine.

X

Avec votre compte
Universal:

  • Accédez à des contenus avant tout le monde
  • Gagnez des cadeaux (vinyles, places…)
  • Trouvez des playlists au plus près de vos humeurs
  • Recommandations personnalisées
X

Acheter

00:00
00:00