Justin Timberlake Justin Timberlake



Justin de Memphis

Justin Timberlake est né le 31 janvier 1981 à Memphis (Tennessee, Etats-Unis). Vite attiré par la musique, il s’essaie encore enfant à la musique country et apparaît dans une émission de télévision découvreuse de talents. A l’âge de 12 ans, il décroche son premier vrai contrat en participant à l’équipe du « Mickey Mouse Club », une émission destinée au jeune public : interprétant sketches et chansons, Justin Timberlake devient l’une des vedettes de l’émission, aux côtés d’autres enfants-stars dont comme Britney Spears et Christina Aguilera. L’arrêt de l’émission deux ans plus tard ne met pas un terme à sa carrière : il est recruté pour faire partie du boys’ band 'N Sync. Formé à Orlando (Floride) en 1995, le groupe commence à tourner en Europe avant d’atteindre le succès aux Etats-Unis. A la fin des années 1990, Justin Timberlake fait également l’objet de l’attention de certains médias du fait de sa liaison avec Britney Spears, son ex-camarade du Mickey Mouse Club. Après plusieurs gros succès, le groupe se sépare en 2002. Justin Timberlake, heureux de ne plus être exploité par le manager des ‘N Sync,  sort la même année son premier album solo, Justified, qui lui permet, grâce notamment à des duos avec des artistes comme Janet Jackson ou le rappeur Timbaland, de s’affirmer comme un vrai chanteur. L’album, dont sont extraits plusieurs singles à grand succès, s’affirme comme un triomphe commercial, grâce à son habile mélange de pop et de R’n’B. Justin Timberlake creuse le sillon de l’album en le promouvant via une tournée conjointe avec Christina Aguilera (qui promeut dans le même temps son propre album, Stripped), avec, pour de nombreuses dates, les Black Eyed Peas en première partie.

Justin et Janet

La carrière de Justin Timberlake semble momentanément menacée en 2004 par un scandale assez burlesque : durant la retransmission du Superbowl (le championnat de football américain), le chanteur déchire involontairement le costume de Janet Jackson, avec qui il réalisait un duo, exposant le sein de la dame. L’obtention simultanée de deux Grammy Awards comme « Meilleur chanteur Pop » et « Meilleur album Pop » est quelque peu éclipsée par le ridicule de la situation et les excuses un peu embarrassées du chanteur. Justin Timberlake ne se laisse pas démonter et sort en 2006 son second album solo, FutureSex/LoveSounds, qui s’éloigne un peu plus de l’image de star pop tout public du fait de textes de chansons jugées relativement explicites. Timberlake, expérimentateur ou tout simplement habile, fait le grand écart entre les styles, mixant Pop, Dance, Hip-Hop et R’n’B’ en une macédoine hautement populaire. « SexyBack », le principal single de l’album, est n°1 au hit-parade américain durant sept semaines. Avec des tournées à grand spectacle, des collaborations prestigieuses (Madonna) et des singles appréciées (« What Goes Around…Comes Around », nouveau duo avec Timbaland) Justin Timberlake s’affirme comme l’une des principales vedettes de la musique grand public américaine, réalisant une fusion énergique des styles Pop, R’n’B et Rap et dépassant intelligemment son image d’idole pour teenagers.

Copyright 2010 Music Story Nikita Malliarakis